Vous êtes ici:  Accueil  /   bio

bio

Dernière Mise à jour: 13/12/11 – Cette biographie, créée en 2006, a été reprise sur maintes et maintes sites à travers le web…merci…

Christopher Hrasky > 12 mars 1974
Mark Smith > 19 avril 1975
Michael James > 1977
Munaf Rayani > 1980

L'un de leur tout premier concert circa 2000> Le groupe existe depuis Mars 1999. La date de naissance, officielle, du groupe est le 4 juillet 1999, jour de la fête nationale américaine. Auparavant, les membres du groupe avaient déjà joués dans divers formations aux doux noms de Scary Monsters, Earth Jerms, Grizzly Adams Family, Gentry Fie, Fregado, Satori (Munaf et Mark jouaient dans ce même groupe), Liquid Dinosaur, Ambush, Lost Rabbit, Velvet Lounge ou bien encore Isotone. Mark, Munaf et Michael, amis depuis 1993, viennent tous les trois de Midland et décident de bouger à Austin entre 96 et 98. Quant à Chris, il vient de Rockford dans l’Illinois, une ville réputée pour être spécialement horrible…et arrive à Austin au début de l’année 1999. S’ennuyant incroyablement, Chris posa une annonce dans un magasin de disques d’Austin « Recherche: Groupe de rock triste, triomphant ». La première rencontre eue lieu, très exactement, dans un très populaire restaurant d’Austin, le Milto’s Pizza Pub, en Février 1999.  Peu de temps après, ce fût leur premier concert à un festival de jeunes talents à Gallup Poll (une entreprise de téléopération à Austin où Chris et Michael travaillaient). Explosions, sous le nom de Breaker Morant encore à cette époque, partageait alors la scène avec un sosie de Michael Jackson, un danseur et un magicien. Leur représentation a dû s’interrompre en plein milieu de leur set, la batterie de Chris s’étant effondrée sur elle-même. Après quelques concerts, ils enregistrent leur premier album « How Strange, Innocence » en janvier 2000, le produise à 300 exemplaires en format cd-r, et signe chez Temporary Residence. Un de leurs amis, Lee Gillespie du groupe American Analog Set ayant envoyé quelques titres lives d’eux à Jeremy Devine, le patron du label, qui accrocha tout de suite malgré la médiocre qualité de l’enregistrement. Leur premier concert à l’extérieur d’Austin s’est déroulé, quant à lui, à Denton (Texas) au Rubber Gloves, le 8 novembre 2000. Le mois précédent, ils avaient commencé à payer un vieux van datant de 1991 lequel a connu plusieurs problèmes durant leur première tournée (novembre 2000) (cf day 3). En décembre 2000, et aprés avoir accorder à Kat Candler, réalisatrice, l’utilisation de leurs titres pour le film « Cicadas« , le groupe enregistre son second album « Those Who Tell The Truth Shall Die, Those Who Tell The Truth Shall Live Forever« . Ce titre vient d’un soi disant documentaire dont les membres du groupe ont entendu parler. Cependant, aucunes traces de ce documentaire n’ont été trouvées…Le titre signifiant une certaine dualité que peut rencontrer chaque être humain durant sa vie. Cette vie qui peut être parfois « misérable et horrible » mais aussi « belle et magnifique et remplie de joies ». Ils trouvent l’enregistrement de leur second album trés comique puisqu’ils se sont retrouvés dans une maison sans chauffage au milieu de nulle part. Au moment de la sortie de « The Earth is not a cold dead place », cet album s’était écoulé à 8000 exemplaires.

explosions dans le bus !En Mars 2001, ils jouent au festival « South by Southwest » . La police arrêta le concert alors qu’une cinquantaine de personnes venaient d’arriver, pourtant la salle ne semblait pas pleine à craquer. Plusieurs problèmes techniques ont également perturbés le groupe durant ce concert. Durant le printemps 2001, Explosions a été invité à collaborer avec le groupe American Analog Set. Et à une occasion, ils ont joué ensemble durant une soirée dans une maison d’Austin, concert rapidement stoppé par la police pour avoir jouer trop fort. Leur second album sort le 27 août.

En Septembre 2001, le groupe part en tournée la veille des attentats. Ils ont du annuler leur premiere date à Phoenix. Puis, en décembre de cette même année, EITS part pour la première fois en Europe, à Amsterdam, pour participer à une émission de la station de radio VPRO. Les membres du groupe ont adoré ce voyage malgré les incidents qu’ils ont rencontré. Deux membres du groupe n’avaient par leur passeport quelques minutes avant l’embarquement. A leur arrivée à Minneapolis, ils ont été suspecté d’être des terroristes à cause d’une phrase écrite sur l’une de leur guitare « cet avion s’écrasera demain ».

explosions dans la nuit !Septembre 2002, le groupe part en Europe pour ce qui sera leur première tournée européenne. Ils enregistrent d’ailleurs la première de leur deux Peel Sessions à Londres. Cette même année, ils ont été également en Asie, pour deux concerts à Taiwan. En 2003, sortie de leur troisième album, « The Earth Is Not A Cold Dead Place » , qui s’écoule toujours à près de 500 exemplaires par semaine, s’en suivi une trés longue et éprouvante tournée européenne de plus de cinq mois. Puis en 2004, l’enregistrement d’une nouvelle et dernière Peel Sessions à Londres, la sortie du titre « The Long Spring » (anciennement « once more to the afterlife » ) sur une compilation d’artistes de leur label, Temporary Residence, et la composition de la soundtrack du film « Friday Night Lights ».

En janvier 2005, EITS enregistre leur premier EP, intitulé « The Rescue » disponible sur les concerts en octobre-novembre 2005 puis distribué gratuitement via Internet afin de faire face à des prix exorbitants pratiqués sur des sites de vente aux enchères. Cet EP a été écrit et enregistré en seulement 15 jours dans la maison de Michael. Il s’agissait principalement d’une expérimentation. 2005 et 2006 aura vu le groupe connaître quelques difficultés de composition de leur quatrième et dernier album en date intitulé « All Of A Sudden, I Miss Everyone » qui a vu le jour en Europe le 19 Février 2007, le même jour que le début d’une immense tournée se terminant en Août 2008 au festival Lollapalooza. En mars 2009, et tout au long de l’année, EITS a parcouru les États-Unis et l’Europe afin de célébrer leur dixième année d’existence.  Par la suite, l’année 2010 a été entièrement dédiée à l’écriture de leur nouvel album, « Take care, take care, take care » qui sortira en avril 2011, suivi d’une tournée européenne et de participations à plusieurs festivals estivaux.

Voici ce que disait le site officiel d’explosions in the sky, il y a 15 ans maintenant…

« Notre date de naissance est le 4 juillet, 1999: c’est le jour et la nuit où les personnalités et les idées ont commencé à émerger, et c’est là que le nom est né (un espèce de flash peu compliqué venant d’une simple pensée, en regardant le feux d’artifice dans une nuit noire, durant le Jour de l’Indépendance). Bien sûr, cela a commencé avant. Depuis la triste, humide ville de Midland dans l’ouest Texas, Munaf, Mark et Mike (amis depuis 1993 ou environs) décident de bouger à Austin, chacun durant une année différente (96,97,98). Depuis la triste et mystérieuse ville de Rockford dans l’Illinois, Chris est arrivé à Austin en début d’année 1999. Inexplicablement, tout le monde ressent le manque de leur petites villes et tous tiennent à l’idée constante de croyance/illusion que la musique rock, quelque part, rend les choses meilleures. Pour éviter le suicide, Chris pose une annonce (ornée d’aigles et de soleils et de montagnes et de chiens: »Recherche: Groupe de rock triste, triomphant ») dans un magasin de disques; des réunions ont lieu; nous avons joué la première fois ensemble en avril 1999. Quelque chose semblait clair et vrai depuis la première soirée. La première fois que nous avons joué devant des gens, c’était un concert de talent pour les employés de la société Gallup Opinion Poll (août 1999). La deuxieme fois c’était pour une brocante dont les revenus étaient destinés à une station de radio (septembre 1999). En janvier 2000, nous avons joué notre premier vrai concert (23 janvier 2000 à Austin, Texas) et nous avons enregistré « How Strange, Innocence ». En mars 2000, nous avons joué au festival South by Southwest (avec incidents). Je n’arrive pas à me souvenir de quelque chose d’autre. Aout 2000: la vie est chouette. Nous signons chez Temporary Residence. »